EN

À PROPOS DU PROJET

Stratégies de sécurité est un projet collaboratif conçu par deux artistes montréalaises, Caroline Alexander et Cynthia Hammond. Au printemps 2016, Caroline Alexander a contacté Cynthia Hammond pour lui présenter son projet : utiliser le dessin pour explorer et représenter diverses expériences urbaines liées à la question identitaire et portant sur des enjeux de sécurité. À partir de cette idée et au courant de l'automne 2016, Caroline Alexander et Cynthia Hammond ont organisé des ateliers au Studio XX et à l'Université Concordia, durant lesquels l’idée de « cartographier la mémoire » a été présentée à plus de 35 participantes. L’acte de cartographier la mémoire permet de situer l'expérience personnelle d’un individu dans un espace spécifique de la ville, et le dessin est un moyen efficace et puissant pour traduire sous une forme visuelle ces perceptions spatiales. Le processus produit des dessins biographiques uniques qui éclairent certains aspects spécifiques de l’espace public, tout en préservant la vie privée des créateurs.

 

Au début des ateliers, les organisatrices ont informé les participantes que le but ultime de ces rencontres était de créer une exposition de dessins et d'écrits autour du point de vue des femmes, des personnes qui se voient comme telles, des transgenres, des membres de la communauté LGBTQ et des femmes à mobilité réduite. Tout au long du processus, les participantes pouvaient choisir d’y contribuer en acceptant d’exposer leurs dessins et le résultat de leurs réflexions, ainsi que le degré d'anonymat à privilégier pour leur production. Les participantes ont donc été invitées à dessiner une carte mémorielle en lien avec la question : Quelles sont les stratégies que vous utilisez pour vous sentir en sécurité dans la ville?

Les cartes mémorielles démontrent combien la recherche de la sécurité dans l'espace public est devenue une constante pour les femmes, lors de leurs déplacements quotidiens vers le travail, l'école ou la maison. Les dessins des participantes comportent de larges zones d’ombre à éviter, ainsi que des arbres et de la verdure : magnifiques en plein jour, mais nuisibles la nuit venue. Le regard scrutateur, les longs détours et la difficulté des choix à faire se retrouvent dans plusieurs des dessins, tandis que l'âge, la classe et la race, qui émergent parallèlement à l’aspect identitaire, deviennent des éléments fondamentaux pour l'individu face au sentiment de sécurité ou de danger. Les réflexions des participantes exprimées par écrit soulignent les similarités entre une expérience quotidienne ordinaire ou extraordinaire. Tricia écrit : «  cette carte dépeint une décision que mes filles et moi devons prendre chaque jour ». Laura affirme: « Je ne veux pas dire que la sécurité est un choix. Lorsque votre sécurité est compromise, vous n'avez pas le choix. » Une autre participante a représenté l’itinéraire qu’elle suit pour retourner à la maison par une répétition de traits : « courir, courir, courir, courir, courir, courir ... ».

 

Si les dangers liés à l’aspect identitaire dans un environnement urbain bâti sont matériels et indéniables, la complexité des relations qu’entretiennent les femmes avec cet environnement constitue dans ce sens un territoire de réflexions sous-exploré. Les dessins et les textes présentés dans cette exposition contribuent ainsi au projet féministe plus vaste de rendre l'expérience urbaine identitaire visible ; c’est-à-dire de pouvoir partager, discuter et appréhender certains éléments fondamentaux afin de rendre la conception des villes plus équitable, inclusive et sécuritaire.

 

- Cynthia Hammond, 2017 (traduction : Isabelle Pichet)

 Cynthia Hammond, Trees are on my side 2016

REMERCIEMENTS

Les deux artistes remercient Studio XX d’avoir inclus le projet Stratégies de sécurité dans la programmation 2016-2017 de la galerie, sur le thème de « l'espace public ». Nous remercions également le Digital Image and Slide Collection (DISC) de l'Université Concordia, ainsi que l’Institute for Urban Futures et le Laboratoire d'Étude de l'Architecture Potentielle (LEAP) pour leur soutien. Nous sommes particulièrement reconnaissantes à l’égard de Melissa Palermo pour la conception de l'exposition en ligne du projet Stratégies de sécurité, et de l'artiste Marlene Creates pour avoir inspiré ce projet à travers son propre travail sur les cartes mémorielles. Enfin, nous souhaitons exprimer notre plus profonde gratitude à tous nos collaboratrices et participantes au projet.

Stratégies de sécurité: espace, identité et ville

2017